Préservation du patrimoine :
les cantines des vignerons d'antan

L'une des cantines de la Foye, restaurée en 2005.
---
D'après l'article d'Alain TRAON, originellement publié sur le site des Fiefs Viticoles.
---

Autour du village de la Foye, la campagne était autrefois couverte de vignobles. Décimées par le phylloxéra, les vignes ont disparu depuis plus d'un siècle. Mais de petites maisonnettes, les « cantines », témoignent encore de l'activité viticole.

Les vignobles étaient parfois assez éloignés des maisons d'habitation. Le travail nécessaire à l'entretien de la vigne nécessitait de nombreuses journées de travail avec un personnel conséquent et du matériel.

Il était donc très pratique de pouvoir se restaurer sur place, dans le vignoble, voire même d'y cuisiner. C'est ainsi que l'on a vu se construire de petites cabanes d'abord sommairement meublées, mais  qui avec le temps se dotèrent de tout le confort. Certaines disposent même d'une cave avec un escalier en pierre. Elles sont équipées d'une cheminée en pierre de taille pour faire confortablement la cuisine. Un cadran solaire sur la façade permettait de lire l'heure.

La cantine de la Plante aux Moines, avant sa restauration.
L'une de ces cantines, parmi les plus grandes avec deux pièces, était en ruine. Les habitants de la commune et les randonneurs se désespéraient de la voir dans un tel état. Sis au lieu-dit la Plante aux Moines, la municipalité l'avait reçu en donation de Mme France BIRARD, née LANGOUET.

En 2006, Mr Alain QUETE, président de l'Association des Fiefs Viticoles, remis à Mme Dany MICHAUD, maire de La Foye, un chèque de 2 500 euros pour permettre la restauration.


On voit le soin apporté à cette réalisation. Deux pièces dont une avec une superbe cheminée en pierre taillée :



Avant l'arrivée du Phylloxéra en 1865, il y avait de la vigne à perte de vue.
Sur cette photo, l'objet d'une autre préservation : celle du coupé Caravelle Renault
modifié en version cabriolet, qu'Alain avait reçu pour ses 18 ans.


---

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire