Les routes principales


Carte des postes de 1742

Jusque vers les années 1760, la seule route carrossable pour aller de Poitiers à Bordeaux puis  l'Espagne passe par Angoulême. Ce n'est qu'entre 1760 et 1780 qu'une nouvelle route de Poitiers à Bordeaux est établie (empierrée), passant par Niort, Beauvoir et Saintes, permettant aux estafettes et voitures à chevaux de circuler à vive allure.

L'armée de Napoléon en route vers l'Espagne se partagera entre ces deux routes. Il faut imaginer la cohorte de soldats, de canons, l'intendance, l'approvisionnement des vivres et le flux incessant de courrier.

Dès 1805-1806, des troupes se masseront à la frontière espagnole, puis en 1808 ce sera la grande armée qui passera, avant le repli général de 1814.

Est-ce cette activité qui nécessitera l'organisation de relais de poste à cette époque ? En tout cas un bureau sera officiellement ouvert à Beauvoir le 6 Février 1807, et un peu plus loin un relais de poste aux chevaux à Villeneuve La Comtesse. Dés la fin de cette guerre, le bureau de Beauvoir fermera en 1814 (il faudra attendre août 1832 pour sa réouverture).

Carte des postes de 1788. On y voit les routes qu'emprunteront les armées
de l'Empire vers Brest au nord-ouest, la Rochelle à l'ouest, Poitiers et Tours
à l'est et au nord-est. Depuis Niort, la route vers l'Espagne passait par Beauvoir,
commune voisine de la Foye. Cette proximité a peut être favorisé
l’enrôlement de jeunes de la Foye au passage des troupes.


---

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire