Bilan, statistiques et régiments


Bilan

Au total, de 1800 à 1815, on recense environ 90 soldats pouvant être rattachés à la commune de la Foye-Monjault (commune de 850 habitants à cette époque), pour environ 175 conscrits, dont au moins 31 morts [1].

Il est intéressant de comparer ces chiffres avec ceux de la Première Guerre mondiale. Sous le Premier Empire, la population de la France était de 29 millions d'habitants contre 41 millions en 1914. La population du village avait alors un peu diminué (800 habitants). Le monument aux morts de la commune affiche les noms de 34 soldats tombés de 1914 à 1918.

Cette comparaison reste approximative : en suivant la méthode que nous avons employé pour déterminer le rattachement des conscrits à la commune pour les soldats de Bonaparte, le nombre des morts de 14-18 serait un peu plus important car il inclurait aussi certains habitants des communes voisines. Cependant, le sort d'un nombre important de soldats des guerres napoléoniennes n'est pas connu. Le chiffre des décès est sous-estimé.

Selon toute vraisemblance, le traumatisme des guerres napoléoniennes eut sur la population du pays un impact équivalent à celui mieux compris de la Première Guerre mondiale (à ce titre, il faudrait également prendre en compte tous les soldats déjà conscrits et morts durant les guerres républicaines [1789-1799], soit au moins une quinzaine, dont neuf ne revinrent pas).

Conscrits relevés par année :

  • 1800 : 12
  • 1801 : 5
  • 1802 : 7
  • 1803 : 8
  • 1804 : 7
  • 1805 : 16
  • 1806 : 10
  • 1807 : 15 
  • 1808 : 12
  • 1809 : 8
  • 1810 : 13
  • 1811 : 4
  • 1812 : 13
  • 1813 : 4
  • 1814 : 15
  • 1815 : 9
Le nombre de conscrits ci-dessus n'équivaut pas au nombre de soldats. Selon les années, beaucoup furent réformés ou ajournés. D'autres, bien que jugés aptes au service, ne furent jamais appelés. D'autres encore avaient déjà rejoint l'armée dès 1791.

Régiments

Sous le Premier Empire, les conscrits du village servirent principalement dans les régiments suivants [2] :
  • 3e régiment de la vieille garde (1 soldat)
  • 7e régiment de voltigeurs (1)
  • 12e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 13e régiment d'artillerie à pied de la jeune garde (1)
  • 14e régiment de dragons de la garde (1)
  • 14e régiment d'infanterie de ligne (3)
  • 17e régiment d'infanterie de ligne (2)
  • 19e régiment d'infanterie de ligne (6)
  • 24e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 44e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 55e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 70e régiment d'infanterie de ligne (3)
  • 72e régiment d'infanterie de ligne (7)
  • 79e régiment d'infanterie de ligne (11)
  • 82e régiment d'infanterie de ligne (4)
  • 113e régiment d'infanterie de ligne (2)
  • 141e régiment d'infanterie de ligne (2)

Ainsi que (fiche manquante ou non publiée) :
  • Fusiliers de la garde (2 soldats)
  • Garde impériale (2)
  • 1er régiment de hussards (1)
  • 1er régiment d'artillerie de marine (2)
  • 2e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 2e régiment d'infanterie de marine (1)
  • 2e régiment d'artillerie (1)
  • 2e régiment du génie (1)
  • 3e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 3e régiment de dragons (1)
  • 3e régiment d'artillerie (1)
  • 4e régiment d'artillerie de marine (1)
  • 5e régiment d'infanterie légère (3)
  • 6e régiment d'infanterie légère (1)
  • 6e régiment d'artillerie (1)
  • 7e régiment de cuirassiers (1)
  • 7e bataillon du train des équipages (1)
  • 8e escadron du train d'artillerie de la garde (1)
  • 9e régiment d'infanterie légère (2)
  • 10e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 11e régiment de cuirassés (1)
  • 11e régiment d'artillerie (1)
  • 26e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 26e régiment d'infanterie légère (1)
  • 36e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 39e cohorte de la garde nationale (2)
  • 41e régiment d'infanterie de ligne (1)
  • 69e régiment d'infanterie de ligne (1)

---

Notes

[1] Chiffres qui incluent un soldat de la classe de 1798, deux de celle de 1799 et deux de date inconnue, ainsi que quelques conscrits liés par leur famille à la commune mais rattachés par leur affectation à des communes voisines. 

[2] Affectation avérée, confirmée par la conservation de leur fiche dans les archives des dits régiments, sur le site Mémoire des Hommes.



---


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire